En quoi le harcèlement sur internet est-il devenu un phénomène ?

En voilà un sujet ! Je peux voir tous les jours des personnes se faire insulter sur internet et plus précisément sur les réseaux sociaux, d’autres qui en rajoutent et d’autres qui réagissent en défendant la personne insultée.

Je me suis rendu compte que derrière son écran de téléphone ou d’ordinateur, certaines personnes ont tendance à se croire un peu trop au-dessus des autres…même si cela ne va pas plus loin, parfois cela peut laisser des traces.

Dernièrement nous avons pu assister à plusieurs fins tragiques de personnes harcelées sur internet (suicide ou tentative de suicide etc.).

Il existe ainsi plusieurs types de harcèlement : Harcèlement sexuel ou moral au travail,  Harcèlement au sein d’un couple, Harcèlement scolaire, Harcèlement en ligne, Harcèlement téléphonique. Je vais me concentrer sur les agressions perpétrées sur internet.

A.     Qu’est-ce que le harcèlement ?

Le harcèlement est une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique.

3 caractéristiques du harcèlement dans la vie de tous les jours :

La violence : c’est un rapport de forces et de domination entre une ou plusieurs personnes et une ou plusieurs victimes.
La répétitivité : il s’agit d’agressions qui se répètent régulièrement durant une longue période.
L’isolement de la victime : la victime est souvent isolée, c’est la plus petite, la plus faible physiquement, et dans l’incapacité de se défendre.

Le harcèlement se fonde sur :

  • L’apparence physique(poids, taille, couleur ou type de cheveux)
  • Le sexe, l’identité de genre(garçon jugé trop efféminé, fille jugée trop masculine, sexisme), orientation sexuelle ou supposée
  • Un handicap(physique, psychique ou mental)
  • Un trouble de la communication qui affecte la plupart du temps la parole (bégaiement)

Afficher l'image d'origine

B.     Le harcèlement sur les réseaux sociaux sévi de plus en plus

Le harcèlement via internet (mails, réseaux sociaux…) est un délit. On parle aussi de cyber harcèlement. Celui-ci  est plus sévèrement puni si la victime a moins de 15 ans.

Il peut être sous forme de commentaires d’internautes, de vidéos, de montages d’images, de messages sur des forums ou privés… il faut donc apprendre à dire non au jeu du « mouton » : ne pas suivre les autres.

Qui est responsable?

Les premiers responsables en cas de harcèlement en ligne sont les auteurs des propos mis en cause. Même si d’autres personnes ont ajouté des propos, celui qui les a engagés est le premier responsable.

Lorsque l’on est témoin de harcèlement et qu’on ne réagit pas, j’appelle cela de la « non-assistance à personne en danger ».

Retrait des contenus

En tant que victime vous pouvez agir directement auprès des intermédiaires (responsable de site, de page, de groupe etc.) en cas de cyber harcèlement. Par exemple sur les forums, les messages jugés obscènes ou menaçants peuvent être signalés aux responsables et donc retirés aussitôt.

Les réseaux sociaux permettent également de « bloquer » une personne, c’est-à-dire d’empêcher toute mise en contact avec elle. C’est notamment le cas de Facebook.

Peines encourues

Si L’auteur des faits en ligne est majeur, il risque :

  • 2 ans de prison,
  • 30 000 € d’amende.

La peine maximale est portée à 3 ans de prison et 45 000 € d’amende si la victime a moins de 15 ans.

Si l’auteur est un mineur de plus de 13 ans, la peine maximale pour un harcèlement sur une personne de plus de 15 ans sera de :

  • 1 an de prison,
  • 7 500 € d’amende.

Si la victime a moins de 15 ans, la peine maximale sera de :

  • 18 mois de prison,
  •  7 500 € d’amende.

Dans tous les cas, ce sont les parents des auteurs mineurs, quel que soit leur âge, qui seront responsables civilement et devront indemniser les parents de la victime.

Existe-t-il des organismes pour nous protéger contre le harcèlement ?

Je peux m’adresser : Au Commissariat de police ou à la Brigade de gendarmerie

Que faire si je suis victime ?

  • Capture écran des propos tenus

Ces preuves servent à justifier l’identité de l’agresseur, la nature du cyber-harcèlement, à mettre en lumière les éventuels complices etc.

  • Portez plainte auprès de la Gendarmerie/Police si le harcèlement est très grave

Vous avez la possibilité de porter plainte auprès du commissariat de Police, de Gendarmerie ou du procureur du tribunal de grande instance le plus proche de chez vous

Si quelqu’un d’autre est harcelé, que faire ?

Le fait de « partager » implique que vous êtes également responsable aux yeux de la loi.  Ne faites jamais suivre de photos, de vidéos ou de messages insultants même si c’est pour dénoncer l’auteur du harcèlement.

« 61% des victimes indiquent qu’elles n’ont reçu aucun soutien quel qu’il soit de la part d’organismes ou d’une personne de leur réseau personnel ». Source: rapport européen sur le cyber-harcèlement (2013)

Si vous êtes victime et avez moins de 18 ans …

« Composez-le 3020 Il est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h (sauf les jours fériés). Le numéro vert est géré par la plateforme nonauharcelement.education.gouv.fr qui propose de nombreuses ressources pour les victimes, témoins, parents et professionnels (écoles, collèges, lycées).

Si le harcèlement a lieu sur internet, vous pouvez également composer le 0800 200 000 ou vous rendre sur netecoute.fr. La plateforme propose une assistance gratuite, anonyme, confidentiel par courriel, téléphone, chat en ligne, Skype. Une fonction « être rappelé par un conseiller » est également disponible. La réponse en ligne est ouverte du lundi au vendredi de 9 h à 19 h. »

Le harcèlement que se soit sur les réseaux sociaux, au travail, dans la rue etc. est formellement interdit et sévèrement puni par la Loi ! Il peut avoir des conséquences irréversibles sur les personnes qui le subissent (dépressions, hospitalisation, suicide etc.).

Maintenant que tu sais tout, fait attention à tes amis et essayes d’être là pour quand ils en ont le plus besoin. N’encourage pas le harcèlement ! Tu sais ce que ça peut provoquer mais aussi ce qui tu risques si tu le fais ! Ciao !

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrDigg thisShare on Google+Print this pageEmail this to someone

Share Your Thought