« Non mais concrètement, le Storytelling c’est quoi ? » 

Le Storytelling est une technique presque ancestrale de raconter des histoires dans un but précis. C’est une méthode utilisée en communication qui prend appui sur la structure narrative d’un discours, comme les contes ou les récits. C’est en quelque sorte un conte de FAITS.

En voici quelques exemples :

  • Les dessins préhistoriques : oui, on peut déjà parler de « Storytelling » à la préhistoire ! En effet, toutes les peintures que l’on a retrouvées sont des histoires qui raconte en réalité où se trouvait la nourriture, comment chasser un animal… Sous la forme d’un récit on apprenait enfaîte les réussites et les techniques ancestrales.

(Je m’excuse d’avance pour le référence ci-dessous mais j’étais obligée)

une_rrrrrrr

  • Les mythes, les récits religieux… : que l’on y croit ou non, c’est un procédé des plus ancien qui utilise le fait de raconter des histoires pour arriver à faire passer un message précis comme l’organisation de l’univers par exemple.
  • Les fables : tout le monde se rappel de ses petites histoires que l’on apprenait même parfois par cœur à l’école. Et bien c’est aussi une forme de récit que l’on raconte qui aboutit à une morale, qui est sensée nous influencer.

le-lievre-et-la-tortue

  • Les productions Hollywoodiennes : parce qu’il nous faut bien un exemple plus récent tout de même. Les films autour desquels se créent une déferlante de fans comme Harry Potter par exemple, et bien c’est en grande partie grâce au Storytelling que le film utilise. Et oui, on vous fait découvrir un personnage, on vous livre son histoire, vous vous attachez au personnage et hop, c’est dans la poche, vous êtes accro et le film fait un carton !

Le Strorytelling est donc une technique utilisée depuis fort fort longtemps et qui a le pouvoir de nous captiver. Et ça, les domaines de la communication et du marketing l’on bien compris. C’est donc un procédé qui est de nos jours très utilisé et on le retrouve dans des domaines très divers comme la publicité, la politique et même les entreprises s’y mettent ! C’est un procédé qui va permettre de toucher le cœur de votre cible, ses émotions et sa sensibilité, ce qui va donc contribuer à ce qu’il se sente beaucoup plus concerné par ce que vous allez lui raconter ou lui proposer. Et ça, pour la popularité ou la promotion d’un produit par exemple, c’est top !

« Plutôt intéressant ce Storytelling… Et comment ça marche au-faite ? »

 

Le Storytelling c’est bien, mais attention, pour que ça marche il faut encore savoir l’utiliser correctement. (Si on pouvait éviter les flops comme on a pu le voir sur quelques carrières politiques qui ont mal tournés après avoir utilisé le Storytelling on serait quand même bien plus content.).

C’est parti pour quelque petites astuces afin de bien mener votre Storytelling :

Etape 1 :

Tout d’abord, il faut s’exprimer de manière naturelle, comme un conteur. N’allez pas mettre des mots que vous ne maîtrisez pas ou que vous dénichez sur le net. Parlez comme vous le faites habituellement, le lecteur se sentira beaucoup plus proche et aura envie de continuer à lire. Il faut également penser à mettre de l’action dans vos écrits. On oublie les textes banals et formatés, il faut que ce soit dynamique ! Pour cela : transformez vos phrases simples en métaphores imagées et utilisez des verbes d’actions ciblés (et on bannit le verbe « faire »). Par exemple : vous ne faites plus un footing, vous courrez ou encore, vous ne vous ne faites plus la cuisine mais vous cuisinez (action, réaction !).

giphy

Etape 2 :

On peut presque dire qu’il est indispensable de décomposer son texte en 3 temps. Il faut :

  • Un état initial, dans lequel on installe la situation.
  • Puis une situation qui va venir bouleverser la première : un challenge, un conflit, un élément perturbateur qui attend de façon évidente une résolution.
  • Et enfin, une résolution (ou double résolution) qui va donner un sentiment d’achèvement très satisfaisant.

C’est une solution très efficace pour un bénéfice produit, par exemple :

« Avant, j’étais nul en cuisine. Même mes enfants ne voulaient pas que je leur fasse des pâtes. Mais depuis que j’ai découvert CookFast, je réalise toutes sortes de plats facilement ! A présent, je suis connu de nos amis pour mes pâtes Al Dente. Certains m’ont même demandé si j’étais d’origine italienne… »

La résolution est non seulement de réussir à cuisiner, mais en plus de ça, les pâtes deviennent succulentes. J’utilise même ici une double résolution ce qui permet d’être deux fois plus convainquant !

hsqiw8

Etape 3 :

Comme dans un bon film d’action, on veut de l’aventure et du héros ! Chacun de nous tente de rendre sa vie la plus intéressante possible mais, (soyons honnête) très de peu gens vivent réellement une aventure personnelle. C’est pour cela que c’est à VOUS, de faire penser à votre lecteur (même si ce n’est qu’une petite seconde) que sa vie est une immense aventure, par le biais d’une histoire ou d’une quête par exemple ! Plusieurs techniques :

  • Le héros. Transformez votre client en héros qui doit résoudre des missions, exemple : « Réserve sur Airbnb et vis luxueusement » le client possède le pouvoir d’avoir un appartement dans toutes les villes du monde et résous le problème des hôtels miteux ! Le produit peut lui aussi être le héros et vous sauvez, comme on peut le voir avec Mr Propre.
  • Le conflit. Il faut toujours trouver le moyen d’insérer un conflit, qui va pouvoir être résolu pour tenir le lecteur en haleine, puis une histoire sans conflit ça ne fait pas naturelle !

Il faut donc inclure vote lecteur dans l’histoire que vous racontez et lui donner un rôle principal. Mettez-le en valeur !

Oui, on rêve tous de se sentir comme ça un jour

giphy-1

Etape 4 :

Il faut donner du rythme à votre écriture, du DY-NA-MISME ! Pour cela il est important de faire des pauses tout au long de votre texte, on apporte un côté dramatique, on accentue le ressentit du lecteur. Exemple :

« En rentrant chez moi l’autre soir, j’ai aperçu un chaton à demi caché sous une voiture. Je me suis approchée, il m’a regardé et s’est enfuit en courant. »

Devient :

« L’autre soir, en rentrant chez moi, j’ai aperçu un chaton.

Il était à demi caché sous une voiture.

Je me suis approchée.

Il m’a regardé.

Puis, il s’est enfuit en courant. »

D’une histoire simple et sans réel intérêt on arrive à créer du suspense et à donner envie au lecteur de connaitre la suite. Ses pauses peuvent aussi provoquer : le rire, la peur, la surprise, le désir, la passion, la tristesse… Toute sorte de choses alors n’hésitez plus à les utiliser !

On veut de l’émotion!

jjufamkntjjkszkl-1jilxgirms

Etape 5 :

Pour raconter de bonnes histoires il est impératif de se servir de votre propre vie, de vos propres expériences. Si vous ne pensez pas avoir une vie totalement géniale qui ne va pas intéresser les gens vous vous mettez le doigt dans l’œil ! Et oui, plus une histoire est « authentique » plus le lecteur va pouvoir s’y identifier et penser, qu’à lui aussi ça lui est déjà ou ça pourrait lui arriver. C’est par exemple car la vie d’un humoriste change et devient plus « exceptionnelle » lorsqu’il est très célèbre, que l’on va le trouver moins drôle, car il est moins proche de notre quotidien et on se sent donc moins concerné… Les expériences du quotidien donnent les meilleures histoires, sachez-le !

Dans le même esprit, il est important de partager avec le lecteur, de lui faire penser qu’on le met dans la confidence, qu’on lui livre un secret… Lui confier par exemple que l’on n’est pas d’accord avec tel ou tel chose, peut le rallier à votre cause et lui faire naître une sympathie envers-vous : « Quand je suis dans le bus, je déteste toucher la barre où tout le monde met ses mains sales et pleines de transpiration ! ». Tout de suite, le lecteur va être d’accord avec vous, suivre votre raisonnement et vouloir vous acheter, imaginons le flacon de gel hydro-alcoolique que vous allez ensuite lui proposer.

giphy-2

 

Voila ! Vous êtes normalement prêt (du moins vous en avez tous les ingrédients) pour créer une Storytelling qui devrait avoir un franc succès ! Maintenant, à vous de conter vos histoires !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrDigg thisShare on Google+Print this pageEmail this to someone

Share Your Thought